L’histoire officielle, c’est que je m’attendais à la liste des ingrédients des plats de dîner avec accord mets et vins à Halifax pendant les période des fêtes; mais une raison un peu plus vrai est que j’ai apprécié mes temps improductives un peu trop. Entre le…. euhh. appelons-le "stable’ rythme de travail chez Unilever, et le rythme assez intense de ce que j’attends la vie de développement entrepreneurial vignoble pour ressembler aprés le Master, Je ne peux m’empêcher de profiter un peu paresseux en temps, alors que je peux. T'as bien compris, je me rattrapais sur le sommeil! (Un autre fait est que le message avec l'histoire d'accord mets et vins devenait trop long, donc je vais le metter dans son propre poste de blog, et aussi j'étais distrait faisant quelques jolis diagrammes et des graphiques pour l'audit, sur que je travaille. Tu sais comment ça se passe.)

Une gigantesque grappe de raisin vous indique où sont la plupart des vignobles de la Nouvelle-Écosse. Et ils ne sont pas très loin de coquilles meilleurs du monde à Digby…Hmmm…. Il faut goûter le vin avec ça!

Nous allons marcher un peu en arrière et revenir à mes vacances Nouvelle-Écosse. Au début, je n’avais aucun l’intention de revenir au Canada pour Noël cette année, comme je reviendrai chez moi l'été pour mon prochain étape, ou stage (je reviendrai sur ce sujet plus tard). Mais ma soeur et sa petite famille a décidé de déménager à Halifax en automne, Il semble une bonne excuse pour avoir un Noël en famille dans un nouvel endroit, et profitez-en pour déguster quelques vins de la région Nouvelle-Écosse. (Oui, ils font du vin là! Et non, Il n’est pas que de vin de glace.)

J’étais introduit aux vins de la Nouvelle-Écosse par quelques camarades de classe de l’Université, celui qui étudiait vin et hospitalité avec moi à Guelph il y a quelques années, et l’autre qui est la fille d’un ancien inspecteur de vignoble Nova Scotian. Chez eux à Toronto, j’ai pu déguster quelques bons vins fortifiés avec acidité 'zingy' (peps) signature de la région, qui aiguisé mon appétit pour voir quelles autres surprises cette province pourrait reservir pour moi. C'est difficile de trouver ces vins à la LCBO, comme les vins disponibles à notre bien-aimé monopole local biaise la réalité viticole un peu. En toute justice, la Nouvelle-Écosse est une région vinicole relativement nouvelle, avec le début d'activité commerciale que dans les années 1980. Nouveau-Brunswick, Île du Prince Édouard et même Terre-Neuve eurent au moins un établissement vinicole, commençant dans les années 1990. Ainsi, même dans le contexte de l’histoire entière de vins du Canada (avec plantations, aussi tôt que les années 1810), c’est encore assez jeune.

Brrrr…Il y a peut-être de vin de glace au-dessous de ce lac gelé! Une promenade au bord du lac enneigé. Les habitants semblent célébrer la vague de froid, toutefois, donc il me faut retrouver mon courage.

Qu’il suffise de dire que, à mon arrivée, , je sais presque rien sur les vins de la Nouvelle-Écosse. Mais la coïncidence heureuse de connaître un inspecteur de la vigne signifie que j’ai mon propre maître intérieur sur la scène de la production de vin local. Bien que bon nombre des caves sont fermées pour les vacances, quelques-uns ont des portes ouvertes et des vignerons prêts à discuter. Le premier arrêt est à Gaspereau Vineyards où la vigneronne Gina Haverstock nous introduit aux vins de la Nouvelle-Écosse.

Vignobles de Gaspereau, Gina décrit les vins qu’elle fait un peu trop éloquemment que quelqu'un refuse de partir. Oh snap! Ces arbres sont jeter l’ombre à la vigne. Littéralement – des ombres qu'ils jettent, même si seulement pour quelques heures dans la journée, signifie que les vignes de Riesling plus proches de la forêt restent sous la neige.

Comme de nombreuses régions vinicole du monde nouveau, La Nouvelle-Écosse produit une large gamme de cépages. Toutefois, pour diriger les amateurs de vin vers un vin distinctif pour la région, Vins de la Nouvelle-Écosse a récemment créé une appellation vin appelée Tidal Bay (en français baie de marée). Les principaux raisins dans le vin sont généralement L'Acadie Blanc, Vidal ou Seyval, trois cépages hybrides cultivés dans cette région. (Les hybrides sont enfants d’amour des cépages européens vitis vinifera comme Ugni Blanc ou Muscat, croisé avec d’autres cépages, dans notre cas pas européenne/pas-vinifera, pour créer des variétés plus résistant au froid) En quantités moindres, les vins Tidal Bay peuvent également inclure des cépages français comme Muscat, Chardonnay et Riesling. Chaque producteur a sa propre mélange distinctive est particulièrement bien leur tandis qu’encore aromatique et avec acidité vive, reconnaissable comme un vin Tidal Bay. Réfléchis à la notion de terroir, en fait, ça s’étend au-delà de la terre de la vigne pour englober le climat local, la topographie, les pratiques de vignoble, les traditions locales et certains soutiennent même la gastronomie régionale. La gastronomie de la Nouvelle-Écosse, dominé par les fruits de mer – des palourdes, des coquilles Saint-Jacques, d'aiglefin et d'homard – accordent merveilleusement avec les vins Tidal Bay, donc cela pourrait être considéré comme un vin de terroir.

Il faut bien croiser! Si non, les raisins de la colère arriveront…

Les cépages hybrides jouent un rôle important dans l’industrie vinicole de la Nouvelle-Écosse grâce au climat froid. Certaines cépages français (vitis vinifera) existe ici: Riesling, Chardonnay, Pinot Noir, Muscat, Sauvignon Blanc et Cabernet Franc pour ne nommer que quelques-uns. Mais la plupart des vedettes de la région sont cépages hybrides, introuvable ailleurs qu’en Amérique du Nord. Un hybride important ici c'est la vedette blanche de la région – L’Acadie Blanc, un cépage tolérant au froid avec l’acidité moyenne. Il est tout à fait sec et frais, et c’est pourquoi il est souvent un élément majeur dans les mélanges Tidal Bay. Comme un vin autonome, il est frais et facile à boire, surtout lorsqu’il est associé aux fruits de mer. (Et quand je dis ça, j’imagine un plateau de fruits de mer frais à la Bordelais, avec des huîtres, des crevettes, des palourdes……mmmmm.)

Il n’est pas tout à fait assez d’espace pour parler de tous les hybrides, donc je vais me concentrer sur mon rouge préféré, une découverte récente, le Lucie Kuhlmann. Il s’agit d’une autre cépage tolérant de froid (les Nouvelles-Écossais doivent être très pratique à ce sujet) avec des arômes de fruits rouges, de fumé, et même épicé. Alors que les vins rouges de climats froids sont souvent caractérisées par leur légèreté, acidité forte et des tanins faibles en raison de la brièveté de la saison de croissance, Ce vin a d'acidité , de corps et de niveau de tanins moyenne, donc c'est une option intéressante pour ceux qui recherchent une option locale avec un impact plus important et sans doute mieux équilibrée.

Surplombant la vallée de l’Annapolis depuis vignobles de Luckett. La vue du bassin Minas depuis le terrasse de Blomidon Winery. La géographie qui entourent le région vinicole se caractérise par des bassins de marée comme celui-ci: il s’agit d’un bras de mer au large de la baie de Fundy, qui est connu pour avoir les marées les plus hautes (et les plus bases) dans le monde. Alors…. pas de pénurie d’eau, je suppose.

Notre prochain arrêt est Blomidon Estate Winery, où j’ai été connecté à l'œnologue Simon Rafuse à travers le réseau des anciens des stagiaires de Zind Humbrecht. Simon nous introduit dans le style caractéristique de la Nouvelle-Écosse: vin pétillant. Vin mousseux est logique dans les régions de vin de climat plus frais (comme Champagne!) parce que les ingrédients idéales – raisins avec acidité élevée et sucrosité plus faible – sont facilement accessibles grâce à la saison de croissance plus courte. Simon fait ressortir trois de ses vins mousseux; la dégustation commence par un Crémant fruité, et demi-sec, et nous finissons avec un Chardonnay ramasse tardive, croustillant et zingy . Ce dernier est mon préféré, et il semble que les habitants préfèrent zingy ainsi, clairement je commence à développer un palais de la côte est!

Casiers à homard empilés en chalutiers (? ligneurs? turluttes calamars? Bateaux de pêche! je ne suis pas en vitesse avec mon jargon nautique!) s'amusent par la jetée. Bien qu’il s’agit d’océan, les bras de mer gèlent encore pour certains des bateaux sont tirés sur le terrain entre les sorties de pêche. Une journée anormalement calme montre les images de miroir de ciel et mer de l’autre.

Les vacances incluent beaucoup de temps en famille pour moi, beaucoup de manger et de boire, et bien sûr, quelques tournées autour de voir les curiosités (bien que plus souvent enneigée). Et il n’y a aucune visite la Nouvelle-Écosse sans rendrent visite à Peggy's Cove. Bien que l’anse est célèbre pour son phare et les grosses vagues, nous arrivons juste au bon moment pour apercevoir l’inhabituelle des ondes tranquilles et un coucher de soleil rose et pittoresque.

Frère et sœurs Taylor apprécient le coucher du soleil à Peggy's Cove.

Alors adieu, adieu aux charmes de la Nouvelle-Écosse,
Car c’est tôt le matin et je suis loin, loin d'ici.

(Vu 140 fois, 140 vues aujourd'hui)

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de commentaire sont transformées.