Je ne sais pas quand la culture de la France est devenue normale et la culture canadienne est devenue étrangère, mais il a dû arriver progressivement pendant les deux dernières années, et il me frappe fort sur le retour à la maison. Par exemple… quand on arrive à l'école ou au boulot, en France en général on salue tout le monde dans la salle avec un bise sur chaque joue ou une poignée de main (à moins on est en retard, auquel cas, il est maladroit. Je prend la parole pour un ami). Même à une soirée où il peut y avoir des gens qui on n'a jamais rencontré, une fille fait encore les bises comme si ils étaient des amis dévoués. J’avais oublié que ce n’est pas nécessairement normal au Canada. Ici, si vous arrivez à établir un contact visuel ou de croiser le chemin d’accès de l’autre, puis une salutation de Bonjour est dans l’ordre, mais il n’y a aucun contact physique (absolument aucun!), et on est rarement fouillé à être offre un salut du matin. C’était la vie normale pour moi, il y a seulement deux ans, et à mon retour, il se sent froid.

Premières incursions dans des scènes sociales françaises prit un peu s’y habituer, mais le retour au Canada est un tantinet… froid…

Oy Vey! Le Plenta (128 oz/3,7 L!!) et la Micra (2 oz/60 mL) sont apparemment réels tailles selon la site web de Starbucks

Le rythme de travail est rapide, et serieux. Un déjeuner d’une demi-heure, et pas de pause; alors qu’une heure pour le déjeuner en France est court. Avez-vous remarqué la grande taille des cafés? Le Starbucks (pouah!) taille venti – très grand pour les gens normaux – ressemble à un petit seau après les petits cafés que je suis maintenant habitué . Heureusement, il existe un Bistro Normandie qui est vient d’ouvrir sur l’avenue Danforth près de la maison de ma mère à Toronto, si je peux obtenir ma dose des croissants exquisement beurrés, des pains au chocolat (chocolatines pour vous Bordelaises!), des baguettes fraîches et teeny tiny cafés sur mes week-ends à la maison.

À part de choc culturel, ces trois dernières semaines ont été un redressement rapide et intense après avoir lutté contre le décalage horaire, achat d’une voiture (mon premier!), et le déplacement à St Catharines, dans la région de Niagara pour commencer mon nouveau stage à Tawse Winery. J’ai choisi Tawse pour plusieurs raisons:

  1. J’entends constamment des grandes choses sur l’équipe, et a eu la chance d’avoir un contact (mon copain est un brasseur que achète des barriques d’eux) qui pourrait aider à me mettre en contact avec leurs pouvoirs en place.
  2. Pour développer mon expérience biodynamique en Alsace l'été dernier, Tawse est un de seulement deux vignobles certifiés biodynamiques en Ontario. L’autre est Southbrook Vineyards à Niagara-on-the-Lake, dont j’ai l’intention de visiter plus tard cet été.
  3. Ils semblent savoir ce qu’ils font: avec le premier vignoble acheté seulement en 2000, Ce vignoble a déjà été reconnu plusieurs fois: domaine canadien de l’année 4 fois (2010, 2011, 2012 et 2016), Vigneron Ontarien de l’année (Paul Pender en 2011), et même parmi les meilleurs Chardonnay du monde en dehors de la Bourgogne (Tawse Estate Chardonnay 2011).
  4. Malgré la philosophie biodynamique en commun avec mon stage précédent, Tawse est par ailleurs incroyablement différent. C’est deux fois la taille du Domaine Zind-Humbrecht (DZH) en vignoble et en volume de vin, et offre une large gamme de vins: rouges et mousseux sont nouveaux pour moi, mais j'ai déjà travaillé avec des vins blancs et doux. J’espère que cela me montre un autre perspective de la viticulture et de vinification, surtout dans le cadre de mon pays d’origine, qui seront très précieux pour aider moi-même mis en place pour devenir une vigneronne canadienne.

Le premier jour à Tawse est couvert, mais vous pouvez voir des vignes vers la gauche. Nous utilisons un système de treillis, que je ne reconnais pas encore, avec 4 baguettes, au lieu de 1 ou 2. Même si les bourgeons ont déjà éclaté à Bordeaux bien plus d’il y a un mois (mais malheureusement beaucoup ont été perdus au gelée ultérieure), c’est encore un peu tôt pour le débourrement à Niagara.

Mon rôle ici est un stagiaire de production/cave jusqu'à la fin d’octobre. Au cours des mois d’été avant de récolte, cela signifie que je suis impliqué dans le rythme quotidien des tâches d’intérieur. Une des grandes différences entre mon expérience l’été dernier et cet été est le niveau d’intervention dans le processus de vinification. Le style à DZH était d'intervention incroyablement faible . qui signifie que dès que les raisins ont été écrasées et le jus (ou de moût de raisin) emménagé dans les fûts, le vin était à peine touché pour 9 mois jusqu'à un an, en dehors de recharger les fûts lorsque le vin a été perdu à l’évaporation. Dès que le vin terminait sa fermentation (lequel, si vous vous souvenez, a parfois pris pour un an), le dioxyde de soufre a été ajouté afin de stabiliser le vin, et puis il a été mis en bouteille. Cela signifiait qu’il y avait très peu de travail dans le chai au cours de l’été, et l’équipe entière de vinification effectivement travaillées dans les vignes jusqu'à l’embouteillage a commencé en août.

Par comparaison, il y a plus à faire dans la cave à Tawse, parce que la stratégie d’intervention est un peu différente et nous traitons également avec plusieurs types de produit, et quatre sites de production, si les travaux s’accumulent! Parmi les vins sont prêts pour leur mis en bouteille, et d’autres sont toujours en cours à travers diverses étapes dans le processus de vinification.

Alors que nos vins rouges non filtrées sont mis en bouteille et scellés à la cire, d’autres sont en barrique ayant besoin d’ouillage; et encore d’autres sont dans les cuves en cours de stabilisation froide. C'est très froid, non?? Ça c’est glace formant à l’extérieur d’un réservoir où le vin à l’intérieur est à-2 ° C/28 ° F. C’est une méthode pour stabiliser le vin et empêcher les cristaux de tartrate de former après qu’il est été mis en bouteille.

Parce que le processus de vinification de vin mousseux diffère beaucoup de rouge et blanc, nous avons un autre établissement avec une ligne spéciale juste pour ces vins.

Bouteilles de bière? Non, ce sont des bouteilles de vin mousseux qui n’ont pas encore reçu leurs bouchons de liège définitifs. Nous leur donnons une secousse vigoureuse pour s’assurer que les lies ne collent pas aux bouteilles. Prochaine étape est de les mettre dans ces remueurs (techniquement, ils sont appelés gyropalettes) passer doucement les cellules de levure dans le col de la bouteille, puis dans des cages de sorte que les lies peuvent se contenter de retirer facilement à l'étape suivante

L’autre grande activité pour moi cet été est la thèse que je vais écrire, qui est la seule chose vraiment à debout dans la voie entre moi et et ma maîtrise. Mon sujet de choix consiste à mesurer la différence/impact de vin entre les raisins récoltés manuellement vs. récoltés mécaniquement. Il s’agit d’un sujet particulièrement intéressant à Niagara en raison de la nécessité de récolter des raisins rapidement (dès qu’ils sont mûrs) par rapport à la disponibilité (un peu insuffisant, on pourrait dire) de force de travail.

Le domaine a juste acheté une nouvelle machine de récolte Grégoire qui nous allons tester pendant la vendange cette année. La grande question sera – vont les raisins (et par conséquent le vin) goûter différent selon que nous vendangeons par machine ou par travail manuel?

Je vais vous laisser avec ce cliffhanger pour l’instant (et pour les prochains mois alors que je fais mes recherches et essais) comme j’ai besoin d’aller répéter pour un chœur barbershop. Plus d’infos sur cela la prochaine fois…

(Vu 173 fois, 173 vues aujourd'hui)

7 pensées surretour de la fille prodigue

  1. J’ai donc dû rire salutations du matin, Bisous et le café! Semble les États (le mâle et autres) a infecté le monde avec ginormous café avec boucoup de lait. Il ne sonne pas comme vous êtes hors d’un très bon départ. Plaisir à avoir un 😉 de voiture

    • Haha.. .thanks Lynn! I knew you’d get it. I keep thinking of the great cappucinos in Capucins every time I have one here. Funnily enough, my consumption has drastically decreased… 🙂

  2. Je me fais plus et plus fasciné par les vins en biodynamie. Si vous souhaitez que la compagnie lors de votre visite à Southbrook j’aimerais joindre!

  3. Bravo Cat, c’est super intéressant! Et compliments pour ton français 😉 continue de nous tenir au courant.
    Moi j’ai commencé mon stage aujourd’hui et je retrouve la vie de bureau!
    Bises (true, we French like kisses 😉
    Gonzague

    • Merci Gonzague, et avec grand plaisir! Ça va le stage? Pour moi c’est un peu difficile d’être dedans quand il fait très beau (comme aujourd’hui). Les montagnes d’Alsace me manquent.

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de commentaire sont transformées.