La moisson est enfin mûre! Après la dégustation et l'analyse des raisins provenant de parcelles différentes pour quelques semaines, le domaine a décidé que nos raisins sont prêts pour vendanger. Certains d'entre eux, en tout cas. Avec tant de différents cépages et types de terroir, surtout des parcelles avec des altitudes et l’exposition solaire différentes , Nous aurons à peu près 20 jours de la récolte qui nous attend, qui pourrait être consécutive, ou étalé sur une période de six semaines. L’appellation doit déclarer le début officiel de la vendange, basé sur les contributions des diverses analyses dans toute la région, mais les domaines peuvent demander une date antérieure si leurs analyses indiquent un niveau de maturité supérieur. Cette année la récolte de Crémant est déclarée pour le 12, septembre et la récolte de vins tranquilles, une semaine plus tard sur le 19. Normalement, les vins effervescents sont récoltés plus tôt parce que l’équilibre nécessaire pour le vin final est une acidité légèrement supérieure et des niveaux de sucre plus faibles que pour les, vins tranquilles et secs.

Autres établissements vinicoles commencent à récolter le crémant, alors que nous sommes encore recueillir nos prélèvements, ou des échantillons pour analyse.

Autres domaines commencent à récolter le crémant, alors que nous sommes toujours visiter les vignobles, rassemblant nos prélèvements, ou des échantillons pour analyse.

Nous faisons pas de vin mousseux, mais selon notre analyse nous sommes prêt à commencer le 14, 5 jours plus tôt que la date de début officiel pour vins tranquilles. C’est peut-être un effet du travail dans notre vignoble biodynamique, comme il semble que c’est commun à beaucoup de domaines avec les mêmes pratiques viticoles.

L'heure de début est 7:30 mais c'est difficile de ne pas arriver quelques minutes à l’avance, puisqu’il s’agit de la journée nous avons été préparions depuis les quelques dernières semaines. (Comme Noël! Mais avec moins de cadeaux, et le plus gros du travail… hmmm peut-être que je le confonds avec la Fête du Travail?)

7:45 le matin: le café est fait. L’odeur du café noir et de schnaps est presque suffisant pour nous réveiller, mais vaut mieux avoir une gorgée ou deux, au cas où!

Très tôt le premier jour de la récolte. Café est préparée - rouge signifie avec schnaps, bleu sans schnaps. Camions sont alignées près enregistrement de récolte.

Très tôt le premier jour de la récolte. Café est préparée – rouge signifie avec schnaps, bleu sans schnaps. Des camions pour la collecte de raisins et des camionnettes pour les vendangeurs sont alignés parfaitement, en attendant que les festivités commencent.

8:00 le matin: 52 vendengeurs supplémentaires, ou laboureurs de récolte, ont arrivé pour nous aider à vendanger. La plupart des gens vivent dans la région, qui est surtout utile; avec le temps et l’évolution de la maturation des raisins, souvent on sait pas les horaires jusqu'à un ou deux jours à l’avance. Il faut discuter quelques règlements avant de commencer. Tout le monde est donné une paire de cisailles, et nous sommes informés sur les attentes de qualité et de sécurité pour la journée.

8:30 le matin: C'est parti! On commence avec les parcelles de Pinot Gris, situés juste à côté de la cave. Cela signifie que les raisins viendront rapidement, donc nous devons aller à nos postes dans la zone de réception.

Cours intensif sur la façon de récolter des raisins avec notre équipe élargie, puis les vendangeurs se mettent au travail, suivi par les porteurs, qui vont aider à collecter les baies.

Cours intensif sur la façon de récolter des raisins avec notre équipe élargie, puis les vendangeurs se mettent au travail, suivi par les porteurs transportant leurs hottes jaune ou paniers, qui vont aider à collecter les baies.

9:20 le matin: Le premier camion revient sur le domaine, pleine de raisins. Notre travail consiste à décharger le camion, déplacer les raisins dans le pressoir, ou press, puis renvoyer le camion avec des botiches vides, les gros bacs jaunes.

10:00 le matin: Le deuxième camion arrive, et nous gardons un flux constant de raisins entrant dans les pressoirs. En Français, Il s'appelle le chargement du pressoir, ou metter les baies dans le pressoir, mais il se sent vraiment comme nous "charge" (dans le sens anglais, comme une attaque) comme il l’appelle pour un peu d’un bon départ pour pousser chaque botiche de 200+ lb pleine de raisins dans la zone de chargement. (Le schnaps nous aide.)

Le premier camion arrive, et nous déchargeons les raisins avec peut-être un petit goût, au cas où. euh les gars - Nous n’étions pas cueillette raisin blanc aujourd'hui? Ouai - Pinot Gris a une peau gris-bleu (d'où le nom Gris, son homologue italien est appelé Pinot Grigio.) Un peu d’huile de coude, et tous ces botiches, ou bacs, sont chargés dans le pressoir.

Le premier camion arrive, et nous déchargeons les raisins avec peut-être un petit goût, au cas où. Euh les gars – j'ai pensé qu'il fallait récolter des raisins blancs aujourd'hui? Ouai – Pinot Gris a une peau gris-bleu (d'où le nom Gris, son homologue italien est appelé Pinot Grigio.)

Le pressoir presse les raisins très très doucement afin d’extraire des jus d’autant que possible de la pulpe des baies, sans prendre le goût amer des tiges et des pépins. Le jus, également appelé comme le moût, coule dans des cuvées nous avons mis en place dans la salle du dessous. Après un pressurage est terminée, quelques heures plus tard, seulement la peau, les tiges et les pépins restent, C’est notre premier tâche le lendemain de nettoyer les pressoirs pour être prêt pour le prochain tour. Heureusement il y a une vie après la presse pour les morts de soif; les restes peuvent être compostés ou distillés en eau-de-vie, mais cela va être composté pour une utilisation ultérieure sur le domaine.

Un peu d’huile de coude et de l’aide de ce machin s’assurent que les raisins rendent dans le pressoir sans trop de retard. Le jus, également connu sous le nom de moût, descend dans ces cuvées mis en place dans la salle du dessous.

Un peu d’huile de coude et de l’aide de ce machin s’assurent que les raisins rendent dans le pressoir sans trop de retard, ou des grand efforts. Le moût, descend dans ces cuvées mis en place dans la salle du dessous, où il s’installe.

Nous chargeons avec succès le récolte matinale dans les pressoirs d'environ 12:30 ou 1, et on arrête pour le déjeuner. Dès que nous commençons l’après-midi, Nous devenons à nous familiariser avec le rythme de déchargement les raisins alors bien sûr c’est l'heure pour changer les activités. J’ai l’honneur douteux d’être chargé de préparer tous les futs avant que le raisin doit puissent entrer. Cela signifie que je commence à apprendre à connaître chaque fut, à l’intérieur et l’extérieur (hah!) assez bien. La dernière fois qu'on les a vus, les fûts avaient été méché, alors ils sont plein de SO2/le dioxyde de soufre… mmmm…ma tâche est de les rincer avec de l’eau, et puis avec une solution d’acide tartrique. N’oubliez pas tout le temps que nous avons passé le grattage de tartre à l’intérieur des fûts? Bien,, ça c’est différent; ceux qui étaient des dépôts durs et déchirés, incrustés sur les côtés, laissées par le vin. Plutôt je suis en train de metter une couche fine pour protéger le fût de la contamination pendant les 1-3 jours avant qu'il sera rempli avec de moût.

Jouant à serpents et échelles tandis que nous rinçons les fûts. Ce genre de choses ne sortira pas au cours du lavage! La couche d’acide tartrique est assez épaisse en certains fûts. Gotta pressé tous les.... en s’assurant que nous n’avons pas manqué les barils d’un point de vue plus élevé.

Jouant à serpents et échelles tandis que nous rinçons les fûts. Ce truc ne sortira pas avec de lavage! La couche d’acide tartarique est assez épaisse en certains fûts. Il faut attraper les tous…. double vérification d’un point de vue plus élevé que nous n'ont pas raté aucun de fûts.

Et par 6 pm, notre premier jour de la vendange est terminée, donc nous rentrons chez nous pour prendre quelque chose à manger et un peu de repos avant de revenir et répéter tous le lendemain. La différence principale avec le deuxième jour de la récolte, c’est que les pressoirs doivent être nettoyés. Chacun des stagiaires a reçu un pressoir, et le mien est le plus grand, avec 60 hectolitres, (6000 litres, ou presque 1600 gallons) mais les deux autres ne sont pas loin derrière, à 50 hectolitres. Nettoyage des presses sera notre activité du matin tous les jours après une journée de récolte. (Pas de photos encore… j'ai toujours à me familiariser avec lui et je me retrouve trempé chaque fois, alors peut-être pas le meilleur endroit pour un appareil photo!)

Étonnamment, la première semaine est assez léger – Il y a que deux jours de la vendange, car le reste des parcelles ont besoin d'un peu plus de temps pour mûrir. C'est juste un petit goût des travaux pour l’instant, mais nous attendons la semaine prochaine être tout à fait un peu plus occupés, donc il faut utiliser le week-end pour se reposer, approvisionner en nourriture et en général apprécier le calme avant la tempête!

Une bouffée d’air frais - Nous nous aventurons dans le vignoble pour vérifier quand les baies restantes seront prêts.

Une bouffée d’air frais – nous aventurons dans le vignoble pour vérifier quand les baies restantes seront prêts. (Bientôt! dit ce Pinot Gris…)

(Vu 95 fois, 95 vues aujourd'hui)

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de commentaire sont transformées.