Dans le cas où vous êtes intéressé, la thèse va bien jusque-là… et quand je dis ça je signifie que les entreprises locales sont bien soutenus comme je les visite à utiliser le wifi gratuit et attaquer ma thèse morceau par morceau . Aucun tableaux ou graphiques encore (il est considéré comme un faux pas de tracer les données de quelqu'un d’autre dans une thèse scientifique, Quand on aura son propre dans un avenir proche), je me refamiliarise avec des outils d’analyse statistique j’aurai besoin de comprendre mes résultats futurs.

J’ai besoin de graphiques comme ceux-ci… qui sait quel résultat je pourrais trouver?!

Pendant ce temps, il y a une cave plus avec une connexion du Clos Jordanne que je visite à Niagara avant que je me rend au Comté pour un week-end de recherche. Domaine Megalomaniac (Mégalomane) est juste en face de la rue de Tawse, donc il est facile de se rendre au-dessus et dire bonjour. Dès qu'on arrive à la (très longue) entrée, c'est évident de voir que même si nous sommes voisins et nos tailles sont comparables, ce domaine a une stratégie très différente. La salle de dégustation et le magasin sont plusieurs fois plus grands, soulignant l’importance aux Mégalomanes qu'ils veulent vraiment que vous goûtez leurs vins à leur boutique, plutôt que de n’importe où ailleurs. L'œnologue, Sébastian Jacquey a travaillé au Clos Jordanne avec Thomas Bachelder (maintenant de Domaine Queylus et vins Bachelder), et était l’œnologue à Le Clos après la sortie de Bachelder, avant de venir à Mégalomane.

Regardant vers le haut de la colline à la cave de Mégalomane, où les lustres parsèment le plafond de cave. Nous parlons des expériences avec des cépages français qui ne se rendent souvent au-dessus de l'Océan, comme ce Savagnin (typiquement du Jura, dans le nord-est de la France), et puis un rapide coup d’oeil à la vue depuis la terrasse.

Avec son formation à Le Clos, C’est sans surprise que le Pinot Noir est son vin signature. Toutefois, je suis surpris par quelques-uns des autres vins. bien que je ne suis pas habituellement fan de Sauvignon Blanc, j’aime beaucoup ce qu’ils ont fait avec leur Sauvignon Insensitive. Que comporte une voyelle ou deux? On parle aussi de Savagnin, un cépage que j’ai jamais vu en Amérique du Nord avant aujourd'hui. J’adore ce cépage, plus généralement trouvé dans les vins jaunes de Jura, qui sont âgés depuis de nombreuses années en fûts sans être remplis, qui leur donnent une qualité semblable xérès. Je suis curieuse de voir comment ce se goût avec l’influence de la sol et climat de Niagara et de suite les étapes plus traditionnelle de vinification vin blanc (c'est à dire. vieillissement plus courte), mais j’ai été chargé d’attendre au moins quelques mois!

Je continue à parler du Comté comme le lieu, que j’ai l’intention d’avoir mes vignobles – c’est le comté de Prince Edward (pas Prince Edward Island).

Le comté de Prince Edward est (actuellement) l’appellation de vin de l’Ontario la plus septentrionale et la plus jeune, fêtent ses dix ans cette année. La plupart des vignobles se trouvent sur le côté ouest de la péninsule.

Le plus grand nom du comté est Norman Hardie, qui a échangé une carrière de sommelier d’investir dans la scène du vin locale. Avec son premier millésime en 2004, il est maintenant le plus connu dans le comté, et parmi les meilleurs au Canada. Il s’agit du premier arrêt de la journée, et nous sommes réunis avec un ancien de Tawse qui commence la visite dans le vignoble, par une discussion sur les conditions météorologiques. Comme vous le savez peut-être, il y a eu beaucoup de pluie cette année. Pour Niagara, lorsqu’il y avait aussi une bonne quantité de soleil, cela signifie une récolte exceptionnelle, mais pour le Comté, où le soleil venait moins et la saison est de quelques degrés plus frais, cela pourrait signifier une récolte réduite que normale.

Il s’agit d’un millésime intéressant pour le Comté – avec beaucoup de pluie et peu de soleil, la nouaison a été inconsistant. Voir l'inégalité des tailles des baies. Millerandage, ou baies coupées, entend que les baies mûrissent à différentes vitesses, qui pourrait signifier un rendement plus faible au moment des récoltes. À l’extérieur de la cave, des bassins laitiers récupérés sont utilisés pour la fermentation initiale du Chardonnay comme l’orientation verticale signifie plus de contact entre le jus et les lies. À l'intérieur, la cave est remplie à ras bord avec des barils des tuyaux et des cuves (Mon Dieu!).

J’ai déjà goûté quelques de ces vins, et ont déjà pris le Riesling et la Cuvée “L” Pinot Noir (un mélange de raisins Comté et Niagara). Cette fois je suis vraiment impressionné par le Pinot Gris, qui a un peu de contact avec la peau (normal dans la fabrication de vin rouge, mais rare dans la fabrication de vin blanche), le faisant plus intense, ainsi que le Chardonnay. Nous sommes tellement fascinées par ces deux, au lieu d'acheter quoi que ce soit dans la boutique, nous nous engageons à revenir après qu’ils sont mis en bouteille en septembre.

C’est une longue journée pour nous – 8 caves au total – donc je raconterai seulement quelques-uns des faits saillants. Notre hôte à Norman Hardie recommande le Pinot Noir de Old Third Vineyard, donc nous nous dirigeons vers là-bas. Avant même de goûter n'importe quoi, nous sommes déjà impressionnés par la remise à neuf de leur étable de patrimoine des années 1860 – on peut voir le formation du propriétaire en design d’intérieur. Ce vignoble se concentre vraiment sur son Pinot Noir, qui est généralement épuisé par octobre, donc les propriétaires n’ouvrent pas la boutique du tout au cours de l’hiver. Comme promis, il s’agit d’un vin mémorable – plus audacieux que ce que nous sommes venus à attendre d’un rouge de l’Ontario, avec des tanins soyeux, et même un peu piquant.

Cette Grange renouvellée à Old Third Vineyard and Winery a nous séduit, l’intérieur nous tente de s’attarder. En revanche, la salle de dégustation de Trail Estate ressemble un peu interdisant de l’extérieur, mais dès qu'on est à l’intérieur, Nous sommes tellement occupés à choisir qui des vins au goût que nous complètement oublions de prendre des photos.

Quelques jours avant le weekend dans le Comté, je suis tombée sur un article sur la vigneronne au domaine Trail, qui est la seule raison pour laquelle qu'il nous arrive de le visiter. Ce vignoble se spécialise dans les vins par petits lots, qui permet l’œnologue à être un peu plus expérimental. Nous commençons avec les Rieslings – pour l’instant les raisins proviennent de Niagara, comme le vignoble est encore trop jeune pour produire ses propres fruits. Malgré cette jeunesse, il y a complexité se trouver dans la carte des vins: Il y a trois au choix – un avec des ferments sauvages (levures naturelles), ferment de barrique (plutôt que de l’acier inoxydable, qui est plus typique en Ontario), et contact cutané. Ils sont toutes intéressants et différents, mais c'est le Riesling fermenté en barrique qui est dans mon sac à la fin de journée. Les Chardonnays et Cabernet Francs sont aussi de même intriguant

Il y a une cave plus que nous visitons avant que nous partons – Vignoble Redtail n’apparaît pas sur la carte officielle des vignobles du Comté, mais c’est le premier vignoble sur la route des vins, bien que situé un peu loin des autres. Ils ont seulement 5 ha des vignes plantées, en bio (mais pas certifié) et exécuter complètement à l’énergie solaire. C’est à peu près le rêve… plus petit, mais un bon démarrage du rêve, quand même. Les vins sont un minimum d’intervention; sans additif et bas assez de soufre niveaux pour être intéressant pour les amateurs des vins naturels. Les cépages sont alsaciens et bourguignonnes: Riesling, Pinot Gris, Chardonnay et Pinot Noir. Grâce à la tristement célèbre gel tardif de 2015, le peu Pinot Noir qu'ils récoltaient cette année-là est depuis longtemps soldé. Mais le 2016 encore en barrique a un goût incroyable malgré sa jeunesse. Ça c'est un autre vin que nous reviendrons pour acheter après qu’il est mis en bouteille à l’automne.

Cette humble domaine et la boutique sont complètement hors de réseau d'électricité, les panneaux solaires sont vers la gauche. À l'intérieur, la petite cave, qui abrite des barriques et des bouteilles, est propre et sec grâce à la couche de gravier sur le substratum rocheux qui offre un drain naturel (Merci à Sonja pour les photos!).

Et avec cela nous terminons notre affaire comté pour l’instant, mais nous serons de retour pour plus de vin. À l’automne, comté de Prince Edward!

(Vu 71 fois, 71 vues aujourd'hui)

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de commentaire sont transformées.